MALI 2013

Décryptages....

Quelques document qui peuvent éclairer


Documents joints

  Al Qaïda implanté au Sahara ? - Rendez-vous avec X, 19 mai 2007
C’est un sigle qui a surgi à la fin des années 1990... Le GSPC, Groupe salafiste pour la prédication et le combat... Une organisation terroriste et islamique qui serait aujourd’hui affiliée à Al-Qaïda. À tel point que le GSPC s’appelle aujourd’hui « Al-Qaïda Maghreb islamique ». C’est en tout cas ce que révèle un communiqué de l’organisation diffusé fin 2006. Réalité ou propagande ? Monsieur X qui, la semaine dernière, est remonté aux origines du GSPC, va revenir sur cette question. Il est en effet constant, a affirmé mon interlocuteur, que l’histoire du terrorisme algérien est jalonné de manipulations opérées par le pouvoir et spécifiquement par l’ancienne Sécurité militaire, devenue le puissant DRS, Département du renseignement et de la sécurité. Ainsi en a-t-il été en particulier lors des attentats qui ont frappé la capitale française en 1995 et qui ont été officiellement revendiqués par le ou les GIA algériens. Des structures terroristes souvent infiltrées par les services secrets et qui ont ensuite donné naissance au GSPC.
Alors justement ce Groupe salafiste, qui serait inféodé à Ben Laden, pourrait-il être lui aussi pénétré par le DRS ? Et pourquoi aurait-il décidé de perpétrer une nouvelle vague d’attentats alors que l’Algérie semblait connaître un répit après une guerre civile qui a causé la mort de presque 200.000 personnes ? Existerait-il réellement une volonté islamique de faire du Sahel un nouvel Afghanistan, comme le prétendent les Américains ? Enfin quelles sont les implications économiques d’un combat anti-terroriste où les Etats-Unis entendent désormais occuper la première place ?
  Al Qaïda Maghreb islamique (AQMI) (1/2) - Rendez-vous avec X, 19 mars 2011
« O nation de l’Islam au Maghreb, celle de la résistance et du djihad, voici que vos enfants s’unissent sous la bannière de l’islam et du djihad contre les Etats-Unis, la France et l’Espagne et entreprennent de nettoyer nos terres de leurs esclaves Mouammar Kadhafi, Zine el Abadine Ben Ali, Abdelaziz Bouteflika et Mohammed VI... »
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette proclamation appelant à renverser les dictateurs du Maghreb n’est pas liée à l’actualité immédiate... Non, elle a été rédigée en 2007 et son auteur n’est autre que le numéro 2 d’Al-Qaïda, Ayam Al-Zawahri. Le second d’Oussama Ben Laden rendait ainsi hommage aux créateurs de l’Aqmi. C’est à dire d’Al-Qaïda-Maghreb islamique, cette organisation qui fait régner la terreur dans le Sahel et a récemment procédé à plusieurs prises d’otages de Français. Dont celle où deux jeunes gens ont trouvé la mort au cours d’une intervention des forces françaises et nigériennes.
Monsieur X a donc décidé de dévoiler quelques-uns des secrets de cette mystérieuse organisation affiliée aujourd’hui à Al-Qaïda... Quel danger représente-t-elle exactement ? Quelles sont ses forces ? Et quelle est la part de la propagande et du mythe ? A-t-on affaire à de vrais djihadistes qui combattent au nom d’Allah ? Et qui ont l’ambition de faire du Sahel un nouvel Afghanistan, comme le pensent certains experts américains ? Ou ces hommes qui se déplacent librement dans cette vaste étendue de sable et de rochers, sans frontières réelles, ne sont-ils que des trafiquants qui dissimulent leurs activités mafieuses sous le couvert d’une idéologie fondamentaliste ? Enfin, faut-il craindre que ce terrorisme soit exporté en Europe et d’abord en France qui semble être une des cibles prioritaires d’Aqmi ? Autant de questions qui sont d’une actualité brûlante... D’autant que les révolutions démocratiques qui viennent de secouer le monde arabe peuvent être aussi interpréter comme une défaite des thèses islamistes.
  Al Qaïda Maghreb islamique (AQMI) (2/2) - Rendez-vous avec X, 26 mars 2011

Navigation